Publication Étude Online Talent Communication (OTaC) 2015

Les entreprises doivent accélérer leur transition d’une communication de recrutement à une stratégie RH d‘influence

L’étude de Potentialpark montre cette année que les candidats suivent un parcours de plus en plus orienté vers l’accès intuitif à des opportunités d’emploi plus personnalisées. Le développement de l’usage du mobile et des réseaux sociaux professionnels ouvrent de nouvelles opportunités de rencontres entre candidats et professionnels que les jeunes diplômés attendent de pied ferme. Les besoins des jeunes diplômés sont centrés sur un accompagnement lors de quatre étapes de leur parcours: la découverte de leurs aspirations, l’échange avec les professionnels, la preparation à leur recherche d’emploi et l’acte de candidature en lui-même.

Le challenge aujourd’hui pour les entreprises françaises est:

  • D‘offrir un site carrières avec un accès ciblé sur le visiteur, adaptant son contenu mais aussi la nature même des offres d’emploi et leur insertion au coeur du site carrières
  • De s’affranchir des contraintes techniques et du frein au changement, afin de simplifier l’acte de candidature et d’offrir un accompagnement lors de celui-ci afin de donner un sens aux questions posées
  • De connecter ses évènements organisés sur campus à son dispositif digital, grâce au mobile par exemple, afin d’offrir une expérience homogène et fluide
  • De gérer une présence multicanale en permanente évolution avec le fort développement des réseaux professionnels comme LinkedIn, la stagnation des réseaux sociaux comme Facebook, l’émergence des plateformes d’évaluation comme Glassdoor

A terme, la recherche d’offres via le moteur proposé par l’ATS pourrait devenir le plan B d’un recrutement qui se fera plus en amont, grâce à de nombreux collaborateurs ambassadeurs relayant la marque employeur, parlant de leur métier et influencant de futurs diplômés en les intéressant à l’industrie, à la vision et à l’environnement de l’entreprise, au quotidien des missions. La notion de chercheurs d’emploi s’estompe dont ici au profit de la notion de candidats curieux.

Deloitte, Accor et Michelin sont les employeurs français qui offrent en 2015 les stratégies digitales RH les plus en phase avec cette nouvelle donne. Et si le futur métier d’un recruteur n’était tout simplement plus de recruter? Les statistiques relevées auprès de 3515 étudiants et jeunes diplômés lors de l’enquête OTaC 2015 France montrent en tout cas que les candidats sont toujours focalisés sur un accès aux opportunités d’emploi au sein de l’entreprise mais que leurs attentes sur la manière dont ces opportunités sont présentées évoluent. L’envie de parler à de „vraies personnes“ de leur métier afin de voir si celui-ci pourrait leur convenir s’exprime assez fortement cette année et montre que les équipes marque employeur et communication RH auront besoin de plus en plus d’aide en interne pour prendre la parole sur campus, sur les médias sociaux, et via des témoignages métiers que les candidats rêveraient de voir intégrer davantage aux offres d’emploi. „Les recruteurs, community managers, responsables marque employeur se voient de plus en plus confier un role d’animateur en interne afin d’inciter davantage de collaborateurs à prendre la parole“, explique Antoine Lhosmot, responsable de l’étude France chez Potentialpark, „Cela renforce encore l’idée connue qu’une communication RH externe ne pourra être efficace qu’avec une culture d’entreprise et une marque employeur interne fortes.“ Ce phénomène de transparence pourrait bien se renforcer avec l’émergence de plateformes où les employés et anciens employés

peuvent évaluer leurs employeurs. Le travail d’influence auprès des employés afin de les voir devenir ambassadeurs de leur métier et de leur entreprise ne fait donc que commencer. Sur les sites carrières, l’inspiration des candidats en besoin d’orientation devra passer par le re-centrage sur l’offre d’emploi. Mais avant de la mettre au coeur du contenu, il faudra justement l’enrichir de recommandations, de témoignages, de contenus qualitatifs et d’offres similaires.

Les enseignements principaux de l‘étude:

  • Le site carrières de l‘entreprise n’est pas seulement le canal le plus utilisé par les candidats (88%) mais aussi celui dont l’information est percue comme la plus crédible. Suivent ensuite la rencontre sur campus et le contact sur un résearu professionnel .
  • 51% des candidats français ont déjà abandonné une candidature pour un poste auquel ils tenaient pourtant. Les principales frustrations liées aux systèmes de gestion de candidature (ATS) sont l’aspect opaque des prochaines étapes (manque de visibilité sur l’ensemble des questions) et le fait de devoir passer du temps sur des questions qui ne rendront en aucun cas la candidature unique.
  • Sur une population française de jeunes diplômés niveau Bac +5, l’usage de LinkedIn dans le cadre de sa recherche d‘emploi (72%) semble avoir pris une nette avance sur l’usage de Viadeo (29%).
  • Tandis que d’autres portails carrières à l’étranger ont du mal à percer, JobTeaser est une source citée par 21% des répondants français qui nous disent l’avoir déjà utilisée.
  • L’usage des réseaux sociaux personnels de type Facebook ou Twitter stagne cette année en France (27%) et dans la plupart des pays européens. Si l’on observe une tendance similaire aux États-Unis (31%), l’engouement est toujours de mise pour les candidats asiatiques (43%, +11% en un an).
  • 74% des candidats français se disent prêts à avoir recours à des sites d’évaluation d’employeurs comme Meilleures Entreprises ou Glassdoor. 8% ont déjà utilisé ce dernier pour se renseigner. La tendance devrait aller à la hausse puisqu’il s’agit d’un outil déjà utilisé par 39% des candidats aux États-Unis.
  • En France, nous sommes passés de 11% à 24% des candidats qui aimeraient à l’avenir pouvoir postuler sur mobile. Cette hausse est significative. Elle devrait s’accélérer lorsque davantage d’entreprises proposeront des systèmes adaptés comme Deloitte, Carrefour, Accor ou Orange le font déjà.
  • En attendant une candidature mobile, le nombre d’entreprises françaises offrant un site carrières mobile a sensiblement augmenté passant de 27 l’an dernier à 57 en 2015 sur un total de 126 entreprises.
  • Les utilisateurs de tablettes (25%) sont pour l’instant moins nombreux que les utilisateurs de smartphones (90%). Ils en font toutefois un usage plus important pour leurs activités carrières. 49% des propriétaires d’une tablette l’ont déjà utilisée pour visiter un site carrière d’entreprises.

À propos de Potentialpark: Institut d’études de marché mondiales, basé à Stockholm, spécialisée dans l'influence digitale sur le recrutement et la planification de carrière des candidats. Menée chaque année depuis 2002, enquête représentative du comportement en ligne des candidats dans le monde et des contenus digitaux RH mis à disposition par les employeurs.


Si vous avez besoin de plus amples informations , contacter Antoine Lhosmot.
antoine.lhosmot@potentialpark.com

+33 648 391 747